herpes

L'herpès est une IST souvent sans symptômes alors n'oublie pas de te faire dépister !

  • L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible causée par le virus herpes simplex (HSV). Le virus provient de la même famille que celui qui cause l’herpès au niveau de la bouche, aussi connu sous le nom de bouton de fièvre.

  • Infection très contagieuse, l’herpès génital se soigne mais les traitements ne permettent pas de guérir : on reste ainsi porteur.se.s à vie de ce virus qui évolue souvent par poussées.

Très contagieux, l’herpès génital se transmet par contact direct avec la région infectée (parties génitales, anus). La transmission de l’herpès génital est possible même sans lésion apparente. Une fois infectée, la personne reste contagieuse le reste de sa vie.

Généralement, les symptômes de l’herpès génital apparaissent une semaine ou plus après la contamination :

  • Lésions très douloureuses (petites vésicules), ulcères (petites plaies) au niveau génital/anal
  • Fièvre (parfois)

Si non traité, l’herpès génital peut amener à des complications très inconfortables, avec des récidives plus ou moins fréquentes, surtout avec la fatigue ou le stress.

Si le système immunitaire de la personne porteuse de l’herpès est affaibli (par une autre maladie, par exemple), les symptômes peuvent être plus graves et durer plus longtemps.

Même si les lésions ne sont pas dangereuses, l’herpès peut avoir des conséquences profondes sur la vie intime et sexuelle de la personne qui en est porteuse : stress, honte, embarras, etc. peuvent créer des tensions dans le couple et perturber son quotidien.

Les personnes infectées par le virus de l’herpès courent plus de risque de contracter le VIH, à cause de leur système immunitaire affaibli.

Le dépistage de l’herpès est possible uniquement en cas de poussées.

Le dépistage de l’herpès génital se réalise :

  • via un examen médical (si lésions apparentes)
  • via un prélèvement/frottis local si les lésions sont apparentes

Tes partenaires doivent également être dépisté(e)(s) et traité(e)(s) !

L’herpès génital ne se guérit pas : il n’existe aucun traitement pour le soigner définitivement !

Il existe néanmoins des médicaments qui traitent les poussées, soulagent les symptômes et les réapparitions et réduisent les risques de transmission.

Pour se protéger de l’herpès génital, il faut utiliser un préservatif interne (appelé également féminin) ou externe (appelé également masculin) et une digue dentaire.

Les préservatifs (surtout le préservatif interne) permettent de réduire le risque d’exposition mais n’offrent pas une protection totale.

Comme l’herpès ne se guérit pas, il est important d’aviser tes partenaires que tu es infecté(e).

L’herpès génital augmente le risque de transmission du VIH/SIDA !