hepatite_C

L'hépatite C est une IST souvent sans symptômes alors n'oublie pas de te faire dépister !

  • L’hépatite C est une infection sexuellement transmissible due au virus de l’hépatite C (VHC). Maladie silencieuse et discrète, elle attaque les cellules du foie et se transmet par le sang.
  • Aucun vaccin n’existe contre l’hépatite C mais différents traitements existent en fonction du type de virus et de la sévérité des dommages au foie. Une hépatite C peut devenir chronique si elle n’est pas traitée et provoquer une cirrhose du foie ou des cancers.

  • Aujourd’hui, l’hépatite C contamine et tue 4 fois plus que le VIH/SIDA à travers le monde. L’injection de drogues par voie intraveineuse est la première cause de transmission de l’hépatite, avant les relations sexuelles.

Tu peux attraper le virus de l’hépatite C (VHC) lorsque le sang contaminé d’un·e porteur·euse entre directement en contact avec ton sang. Le sang est le seul liquide contaminant transmettant l’hépatite C.


Façons les plus courantes d’être infecté(e)

  • Partage du matériel d’injection contaminé (seringue, cuillère, filtre, eau, coton, tampon,…). Faire bouillir, brûler ou rincer le matériel avec de l’eau de javel ne protège pas contre une infection !
  • Partage de matériel de tatouage et de piercing contaminé (aiguilles ou autres objets pointus, encres et pistolets à tatouage).
  • Transfusion sanguine ou hémodialyse dans des pays avec une surveillance médicale limitée.
  • La durée de vie du virus de l’hépatite C à l’air libre est de plusieurs jours.

Autres façons d’être infecté(e)

  • Partage de pailles pour sniffer
  • Partage de matériel hygiénique comme un rasoir, une brosse à dents, un coupe-ongles ou une tondeuse, qui peuvent provoquer de petites lésions (coupures, éraflures, etc.) transmettant du sang contaminé
  • Rapports sexuels non protégés, ou traumatiques et/ou incluant la présence de sang (sexe anal, fisting, rapports sexuels pendant les règles, lésions, etc.)
  • Contact avec des éclaboussures de sang ou avec le sang via une plaie ouverte
  • Transmission de la mère à l’enfant

L’hépatite C est une maladie silencieuse, souvent sans symptômes. Cependant, chez certaines personnes, quelques manifestations de la maladie peuvent apparaître qui peuvent être le signe d’une maladie sévère du foie :

  • Fatigue
  • Perte d’appétit
  • Nausées
  • Vomissements
  • Douleurs abdominales

L’apparition de ces symptômes est très variable et peut aller de 2 à 26 semaines.

Même si on se sent en bonne santé, l’hépatite C peut endommager le foie. Dans certains cas, des complications graves peuvent survenir comme une hépatite chronique, une cirrhose, un cancer, une hépatite fulminante, ces deux derniers pouvant mener à la mort.

NE LA PRENEZ PAS À LA LÉGÈRE !

L’hépatite C ne présente souvent aucun symptôme. Le dépistage est donc essentiel à la détection du virus.

Cette détection se fait par prise de sang et/ou test rapide. Elle peut se faire entre 8 et 12 semaines après la contamination. Le dépistage se fait sur prescription par le médecin traitant dans un laboratoire d’analyse ou tout autre centre de référence.

On peut également mesurer la quantité de virus dans le sang pour estimer le stade de l’infection et définir les conditions du traitement.

Tes partenaires doivent également être dépisté(e)(s) et traité(e)(s) !

Antiviraux pendant 2 à 3 mois, par voie orale, qui permettent d’éliminer le virus. 

Attention, tu peux toujours te faire réinfecter si tu reprends des risques par la suite !

Depuis le 1er janvier 2019, le traitement contre l’hépatite C est remboursé pour toutes les personnes infectées, même à un stade précoce de la maladie.

Il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C à l’heure actuelle !

Pour minimiser les risques de contamination, des mesures de prévention doivent être prises :

  • Utilisation de matériel d’injection stérile
  • Utilisation de ton propre matériel pour le sniff (à trouver en pharmacie ou demander conseil à une association active dans la réduction des risques)
  • Éviter d’entrer en contact avec du sang (tatouage et piercing avec du matériel non stérilisé…)
  • Utilisation d’un préservatif (interne ou externe) et d’une digue dentaire (en cas de sexe oral en présence de sang)

Les symptômes de l’hépatite C peuvent passer inaperçus : il faut donc te protéger et protéger tes partenaires après une prise de risque !